31/01/2015

L'ambassadeur de l'accessibilité RATP, insulte et menace la représentation APF !

Le Conseil Consultatif du Handicap en Ile de France : une instance qui vit les réalités avec beaucoup de réactivité politique !

Lors de la récente séance plénière du Conseil Consultatif du Handicap qui eut lieu le 20 janvier dernier, cette instance consultative régionale, qui  comprend 34 membres répartis en deux collèges de 17 représentants d’associations, d’organismes et de personnalités qualifiées, accueillait P.Serne, vice-président du conseil régional en charge des transports et des mobilités.

Cette assemblée est présidée par Laure Lechatellier. Parmi les points portés à l’ordre du jour, la continuité des débats sur les transports en Ile de France, la mise en place du nouveau PDUIF, la qualité de service des PAM franciliens.

Quelques invités sont intervenus lors de cette assemblée, afin de présenter, leur entreprise, leurs bilans 2014 : La RATP, la SNCF et Optile.

Notre représentant départemental C.Boulanger-Reijnen, également responsable APF régional et conseiller du Conseil Economique Social et environnemental régional (C.E.S.E.R.) est intervenu dans une assemblée sous tension après l’intervention de P.Toulmet, conseiller régional, ambassadeur accessibilité à la RATP, à la SNCF, au S.T.I.F. « bientôt » a-t-il annoncé, lequel s’est embourbé dans un un descriptif farandolesque d’autosatisfecits de campagne politique « l’air de rien »  sur ses « responsabilités en tant qu’ambassadeur ».

Cette confrontation politique très violente, prît un tournant assez vif, lorsque P.Toulmet insista dans son intervention sur le fait que « rendre le métro accessible serait un mythe, et que c’est pour cela qu’il devrait être gratuit aux personnes en fauteuil roulant, comme les bus et les tranways ».

C.Boulanger-Reijnen dans son intervention, a attiré l’attention de cet élu régional du groupe UDI (après un « transfert de l’UMP ») sur sa proposition de gratuité comme « hors sujet au regard des dispositifs existants, lui rappelant l’absence de concertations avec les représentants associatifs en Ile de France « c’est normal vous ne les connaissez pas », l’absence de connaissance des sujets de P.Toulmet «  vous manquez singulièrement de documentations monsieur Toulmet, vous ne travaillez pas les dossiers ».

P.Toulmet conseiller régional a considéré que les observations de C.Boulanger-Reijnen étaient malvenues, ce dernier considérant que le côté affable et sympathique de monsieur Toulmet, ne devait pas faire oublier que l’inclusion des personnes en situation de handicap en Ile de France et dans les autres régions, n’avait pas besoin d’ambassade pour chaque thématique d’une part et de représentations populistes intéressées sur les thématiques de l’accessibilité avec les opérateurs d’autre part.

Dans ces échanges, C.Boulanger-Reijnen a rappelé à P.Toulmet, qu’il considérait « comme anormal que l’on puisse en 2015, considérer que l’inclusion des personnes en situation de handicap devait passer par la gratuité en compensation de l’inaccessibilité du métro, comme le défend P.Toulmet, précisant à l’adresse du conseiller régional qu’il nous parle toujours de Londres et de Taiwan qui ont des stations accessibles, mais plutôt que de voyager ailleurs, monsieur Toulmet devrait se concentrer sur sa fiche de mission et parcourir l’Ile de France et proposer des projets……accessibles et non plus, non accessibles », ajoutant « la gratuité c’est plus simple à proposer, pas besoin de concertations ».

C.Boulanger-Reijnen a interrogé P.Toulmet afin de lui demander, « pourquoi cette proposition de gratuité relayée dans les médias, n’avait-elle pas fait l’objet d’un vœux ou bien d’un amendement rédigé au nom du groupe »…..ce dernier lui a répondu que n’étant pas dans un des groupes de la majorité, il avait préféré ne pas communiquer officiellement au nom du groupe ou bien en son nom personnel sur cette proposition.

Etonnante réponse et pratique,  lorsque l’on apprît, que des communiqués de presse ainsi qu’une conférence de presse avait lieu le même jour pour présenter cette proposition au nom du groupe avec P.Toulmet, relayés sur les réseaux sociaux avec clichés.

« En fait, dans les faits, vous menez déjà campagne pour vous seul en décembre prochain monsieur Toulmet, l’air de rien quoi » ironisa C.Boulanger-Reijnen, ajoutant « travaillez et documentez-vous monsieur, et si vous partez à l’étranger pour visiter des sites accessibles, proposez à des associations de vous y accompagner ».

Depuis, P.Toulmet a mis en place une campagne politique calomnieuse de discréditation à l’adresse de notre représentant politique, par des menaces téléphoniques et des injures proférées directement par le conseiller régional……..devenu ambassadeur de « la haine accessible » ?

Joint ce matin par téléphone, C.Boulanger-Reijnen a simplement répondu : « certains élus, dans leurs postures altières, considèrent les représentants de la société civile comme des paillassons, quand ils ne comprennent par leurs missions d’intérêt général. Monsieur Toulmet, a été publiquement pris la main dans le pot de confiture lors de cette séance, quand  en tant que ambassadeur accessibilité presque partout il a confirmé ses incompétences bien camouflées par ses facettes bonhommes et affables. ».

Et C.Boulanger-Reijnen de conclure : «  P.Toulmet, personnage sympathique au demeurant, est en situation de handicap politiquement, sur l’accessibilité, ce qui est dommage pour lui, en tant qu’ambassadeur plénipotentiaire de l’accessibilité en Ile de France ».

Les menaces et injures ?.... « je lui ai demandé de me les rédiger afin d’en faire profiter tout le monde, c’est plus simple que de rédiger des amendements soi même » lui-ai-je rétorqué.

NB: Quelques précisions, comme l'a rappelé lors de cette séance le conseiller régional P.Toulmet, il a une voiture avec chauffeur "c'est vrai", ne prend pas le métro, "sauf à l'étranger comme l'a rappelé C.Boulanger-Reijnen"....

 

Les commentaires sont fermés.