Accessibilité - Page 6

  • La liberté d’aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

    non.jpgL’APF relance la pétition « N’écoutez pas les lobbies » après la concertation du 1er Ministre sur l’accessibilité. Si les Ad’Ap ne sont pas en cause, ce sont plutôt les délais qu’ils autorisent, qui peuvent être allongé jusqu'à 9 ans après 2015, selon la catégorie de l’ERP. Ci-dessous, un extrait du site « N’écoutez pas les lobbies » :

    Après bientôt 40 ans d’attente et 2 lois inappliquées en matière d’accessibilité (lois des 30 juin 1975, et 11 février 2005), il est inconcevable que les personnes en situation de handicap doivent attendre 10 ans de plus pour que soit enfin concrétisée leur liberté d’aller et de venir telle qu’en bénéficie tout citoyen de la République ! C’est pourtant ce délai qui est envisagé dans les projets gouvernementaux en faisant la part trop belle aux lobbies qui ont honteusement joué la carte de l’attentisme ces dernières années.

    Le gouvernement ne doit pas récompenser la grande majorité des branches professionnelles, des collectivités territoriales et des autorités organisatrices de transport qui se sont montrées récalcitrantes depuis 2005 au détriment des acteurs vertueux qui, eux, ont pris la peine de respecter la loi et ont fait des efforts pour être accessibles  ! L’accessibilité est un droit fondamental qu’il s’agit de concrétiser au plus vite ! (Cliquez ici pour lire la suite)

    Si vous ne l’avez pas déjà fait, signez la pétition en faveur de l’accessibilité. Si vous l’avez déjà fait, transmettez ce lien autour de vous, afin que nombreux soient ceux qui nous rejoignent !

  • Accessibilité : clôture de la concertation par le 1er ministre

    wpid-storageemulated0Androiddataccc71.atcacheAccessibilit%C3%A9-et-Ad-Ap.jpg.jpg?w=1500

    Le 26 février, le Premier ministre, en présence de 6 ministres, a conclu la concertation visant à redéfinir les modalités de mise en œuvre du volet accessibilité de la loi du 11 février 2005.

    Entouré de nombreux acteurs (associations, professions libérales, représentants du secteur du transport, du logement, de la construction…) dont le président de l’APF, Mr Alain ROCHON, le Premier ministre a annoncé les décisions prises par le gouvernement pour maintenir et renforcer dès 2014 l’objectif de mise en accessibilité de la société.

    Voici les principales orientations du gouvernement présentées par le premier ministre. Sur la base des conclusions de la concertation, il a ainsi confirmé :

    • La mise en place d’Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) qui permettront aux acteurs publics et privés, qui ne seront pas en conformité avec l’ensemble des règles d’accessibilité au 1er janvier 2015, de s’engager sur un calendrier précis et resserré de travaux d’accessibilité. Les acteurs concernés devront avoir marqué leur engagement dans la démarche avant la fin de l’année 2014. En contrepartie, le risque pénal prévu par la loi de 2005 pour défaut d’accessibilité sera suspendu pendant le déroulement des Ad’AP. En cas de non-respect de l’Ad’AP, son signataire s’exposera à de nouvelles sanctions.
      Pour les Etablissements Recevant du Public de 5ème catégorie, qui représentent 80% du cadre bâti, ces agendas pourront atteindre 3 ans. Pour les patrimoines plus importants et/ou plus complexes, cette durée pourra aller jusqu’à 6, voire 9 ans. Les possibilités de dérogation initialement prévues par la loi de 2005 sont par ailleurs confortées.
    • L’évolution d’un certain nombre de normes relatives à l’accessibilité pour permettre à la fois de simplifier et d’actualiser de nombreuses normes et dispositions règlementaires, et de les compléter pour mieux prendre en compte l’ensemble des formes de handicap.

    Le Premier ministre a par ailleurs rappelé les autres mesures du comité interministériel du handicap en faveur de l’accessibilité :

    • 1000 ambassadeurs de l’accessibilité seront recrutés à partir de 2014 dans le cadre du service civique pour orienter les acteurs dans leur démarche d’accessibilité ;
    • La Caisse des Dépôts et Consignations et Bpifrance accompagneront les collectivités locales et les entreprises dans le financement de leurs travaux via des outils financiers adaptés ;
    • Une campagne de communication sera engagée par le gouvernement dans les prochaines semaines pour sensibiliser aux enjeux de l’accessibilité et expliquer le nouveau dispositif.

    Pour approfondir le sujet, vous pouvez trouver le détail de ces mesures et les rapports de conclusion de la concertation présidée par Claire-Lise Campion, sénatrice et présidente de l’observatoire sur l’accessibilité, sur le site du 1er ministre :

    http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/conclusion-de-la-concertation-sur-l-accessibilite.

    Le portail du Gouvernement a également publié une fiche d’identité des Ad’AP. Elle résume ces Agendas en 5 questions :

    http://www.gouvernement.fr/gouvernement/accessibilite-mise-en-place-de-l-ad-ap-mode-d-emploi

  • Exposition "Regards Croisés"

     

    Vietnam.JPGLe 10 décembre 2013, Sylvain SELLAM, élu du Conseil Départemental, accompagné par Odile POUTH, responsable club atelier loisirs, sont allés à l’exposition « Regards croisés ». Placée à l’accueil de la Maison des Archives de Créteil, cette exposition a pour concept de confronter notre propre culture française et la culture vietnamienne : maquettes et des photographies nous offres un voyage dans  les traditions d’antan et d’aujourd’hui des deux pays. Vous avez jusqu’au 11 juillet 2014 pour profiter de cet évènement dont l’entrée est libre.

    A l’occasion de leur visite, ils ont constaté un beau retour sur notre histoire et une vraie découverte du monde asiatique. La Maison des Archives est accessible, il vous est donc possible de vous y rendre seul. Les personnes en fauteuil devront emprunter un ascenseur car l’exposition a lieu au niveau 2.

    exposition regard croisé.JPGSi vous souhaitez voir cette belle exposition, merci de contacter la délégation afin que l’on puisse organiser des petits groupes de visite. Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez contacter Odile POUTH, responsable club atelier loisirs, à la délégation.

    Informations pratiques :

    Du 18 septembre 2013 au 11 juillet 2014

    Archives Départementales
    10, avenue des Archives
    94000 Créteil

  • Carte Améthyste : plus pratique, moins économique

    Triste nouvelle pour les détenteurs des cartes Emeraude et Améthyste de la RATP.  Cela a commencé par une bonne nouvelle avec le regroupement de ces deux forfaits sur le passe télébilletique « Navigo » afin de faciliter le renouvellement de ces derniers. Mais finalement, c’est sur une note plutôt amère que ce déroulera ce changement car la carte Emeraude perd sa gratuité et les cartes Améthyste vont certainement subir une hausse en fonction du Conseil Général.

    navigo1_0.jpg

    Une carte Navigo

     

    Dans le Val-de-Marne précisément, les détenteurs de la carte Améthyste (la carte Emeraude est spécifique à la ville de Paris), à savoir les personnes handicapées, aux anciens combattants ou personnes âgées retraitées selon conditions, devront s’acquitter d’une participation financière de 25€.

    Pour en savoir plus, visitez la page dédiée à la carte Améthyste sur le site du Conseil Général du Val-de-Marne.