08/04/2014

L'APF rappelle les engagements du gouvernement au nouveau premier ministre.

Manuel Valls prononcera son discours de politique générale aujourd’hui, l’Association des paralysés de France (APF) tient à l’alerter au sujet des préoccupations majeures des personnes en situation de handicap et de leur famille : accessibilité, emploi et ressources des personnes.

 L’APF rappelle au Premier Ministre qu’un délai de 10 années supplémentaires pour mettre en accessibilité certaines infrastructures (établissements scolaires, transport en commun ferroviaire, etc.) n’est pas acceptable ! L’association demande donc des délais resserrés comme s’y est engagé le précédent Premier ministre.

 4397347_3_9dee_ill-4397347-a8d7-625435_8695140746b18ec7c81df686370a2b3d.jpg

Photo : Manuel Valls, à Matignon, le 4 avril AFP/FRED DUFOUR

Le chômage qui touche plus de 25% des personnes en situation de handicap doit également faire l’objet d’engagements concrets tout comme les ressources des personnes ne pouvant pas ou plus travailler en raison de leur handicap ou de maladie invalidante et vivant sous le seuil de pauvreté.

L’association compte donc mettre l’accent sur 2 grandes problématiques :

-       L’accessibilité pour des délais

-       Des engagements concrets pour l’emploi et les ressources des personnes

02/04/2014

L’APF attend du Premier ministre des délais resserrés sur l’accessibilité !

valls-ayrault_scalewidth_630.jpgPar le biais d'un communiqué de presse, l’Association des Paralysés de France (APF) profite de la passation des pouvoirs entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls pour souhaiter au nouveau Premier Ministre ses félicitations pour sa nomination ainsi qu’une bonne prise de fonction.        Crédits photographiques : Europe 1

C’est également l’occasion de réaffirmer au tout nouveau chef du gouvernement l’obligation nationale qu’est l’accessibilité depuis près de 40 ans, le refus des personnes en situation de handicap d’attendre encore jusqu’à 10 années de plus avant de pouvoir circuler librement !

Ainsi, l’APF demande au Premier ministre :

  • d’adopter d’urgence le projet de loi d’habilitation ;
  • de tenir les engagements de son prédécesseur annoncés lors du Comité interministériel du 25 septembre dernier c'est-à-dire de resserrer les délais des Agendas d’accessibilité programmée.

Notre mouvement national rappelle qu’il a déjà mobilisé plus de 120 000 personnes en moins de 3 semaines grâce à sa pétition sur www.necoutezpasleslobbies.org, preuve que nombreux sont ceux qui en attendent plus du gouvernement. Rejoignez-nous dans notre élan pour une société plus libre envers tous ses citoyens en vous inscrivant à cette pétition.

 

25/03/2014

Elections municipales : engageons les candidats pour l’accessibilité de leur commune !

marianne-hashtag-300x300.jpgA l’occasion du second tour des élections municipales, l’APF demande aux candidats de s’engager officiellement pour l’accessibilité de leur ville en signant son appel sur necoutezpasleslobbies.org ou change.org/accessibilite. 100 000 ont personnes déjà signé la pétition qui appuie l’accessibilité et dénonce le délai de 10 ans de plus après 2015 pour mettre aux normes, pétition même soutenue par Philippe Croizon !

Également, la stratégie suggérée par l’APF pour donner de l’ampleur à notre message est de mettre à contribution les réseaux sociaux, notamment Twitter. Si vous êtes familier avec ce média, interpellez les candidats de votre commune sur l’accessibilité avec le hashtag (mot-clé) #LibertéEgalitéAccessibilité précédant votre message.

Exemple de tweets (cliquez sur l'image pour mieux la visualiser) :

tweets.JPG

11/03/2014

Quelles priorités municipales en matière de handicap?

Le média 94.citoyens.com reprend les initiatives de notre Conseil Départemental à l'heure des élections municipales. Vous trouverez ci-dessous l'article complet, et notamment les cinq priorités de notre Représentant départemental (Ci-contre, le lien vers l'article original sur 94.citoyens.com) :

Affiche Elections Municipales-1er tour.jpgAlors que la loi sur le handicap de 2005 projetait une accessibilité complète en 2015, les villes sont encore loin du compte et les communes ayant mis en œuvre des PAVE (Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics) restent minoritaires. A quelques jours des élections municipales, à l’heure des engagements de campagne, qui sur la non-augmentation des impôts, qui sur le logement ou la sécurité, les personnes concernées par le handicap aimeraient bien que cette question fasse aussi l’objet d’engagements.

FR3 IDF 11 02 2013.jpgAprès avoir proposé aux villes de répondre à un baromètre, l’APF (Association des paralysés de France) propose aux 194 candidats de se positionner sur ce sujet (télécharger le baromètre). Et en attendant les réponses, Claude Boulanger-Reijnen, responsable régional de l’association, résume les cinq priorités qu’il souhaite que les candidats fassent siennes dans les trois ans.

1° Mise en accessibilité de tous les établissements scolaires communaux dans le cadre d’un rétro-planning budgété.
2° Diagnostic de l’accessibilité du parc locatif social afin de connaître le nombre de logements accessibles.
3° Diagnostic de l’accessibilité des cabinets médicaux
4° Mise en accessibilité de tous les lieux de loisirs (piscines, théâtres, cinémas…)
5° Adaptation de transport local aux personnes en situation de handicap (ce qui passe à la fois par la mise en accessibilité des navettes locales et par la coordination plus efficace du partenariat avec les autres communes et la direction territoriale RATP du Val de Marne pour travailler en coopération sur l’accessibilité du matériel roulant)

Affiche Elections Municipales 2014.jpg« Il faut d’urgence poser le diagnostic, en rendre compte, et budgéter un programme d’investissement pluriannuel pour le mettre en oeuvre« , résume-t-il. Concernant le
handicap mental et autistique, le conseiller du Ceser prêche pour une sensibilisation des commerçants et agents pour réagir de manière appropriée.

10/03/2014

La liberté d’aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

non.jpgL’APF relance la pétition « N’écoutez pas les lobbies » après la concertation du 1er Ministre sur l’accessibilité. Si les Ad’Ap ne sont pas en cause, ce sont plutôt les délais qu’ils autorisent, qui peuvent être allongé jusqu'à 9 ans après 2015, selon la catégorie de l’ERP. Ci-dessous, un extrait du site « N’écoutez pas les lobbies » :

Après bientôt 40 ans d’attente et 2 lois inappliquées en matière d’accessibilité (lois des 30 juin 1975, et 11 février 2005), il est inconcevable que les personnes en situation de handicap doivent attendre 10 ans de plus pour que soit enfin concrétisée leur liberté d’aller et de venir telle qu’en bénéficie tout citoyen de la République ! C’est pourtant ce délai qui est envisagé dans les projets gouvernementaux en faisant la part trop belle aux lobbies qui ont honteusement joué la carte de l’attentisme ces dernières années.

Le gouvernement ne doit pas récompenser la grande majorité des branches professionnelles, des collectivités territoriales et des autorités organisatrices de transport qui se sont montrées récalcitrantes depuis 2005 au détriment des acteurs vertueux qui, eux, ont pris la peine de respecter la loi et ont fait des efforts pour être accessibles  ! L’accessibilité est un droit fondamental qu’il s’agit de concrétiser au plus vite ! (Cliquez ici pour lire la suite)

Si vous ne l’avez pas déjà fait, signez la pétition en faveur de l’accessibilité. Si vous l’avez déjà fait, transmettez ce lien autour de vous, afin que nombreux soient ceux qui nous rejoignent !